Géographie

Présentation par région :

 

La Thaïlande peut se diviser en 4 grandes régions :

  • La région centrale, vaste plaine alluviale, est traditionnellement le grenier à riz de la Thaïlande. Avec Bangkok, cette région est devenue le cœur administratif, industriel, et financier du pays. Elle est bordée à l’est par le Cambodge et donne, au sud, sur le golfe de Thaïlande. C’est la région la plus peuplée.
  • Le Nord, montagneux, longe les frontières birmane et laotienne. Cette région, peu peuplée, est reconnue universellement pour le talent de ses artisans.
  • La région du Nord-Est est la région la plus sèche et la plus pauvre du pays. Elle s’étend sur le plateau du Korat, jusqu’au Mékong. Par manque d’eau, seuls 15% des terres sont cultivées.
  • La bande côtière du sud marque la transition entre la péninsule indochinoise et la péninsule malaise. Cette région, soumise à la mousson, est très fertile, ce qui permet la culture de riz et d’hévéa.

 

Ressources naturelles

 

La Thaïlande demeure, malgré son industrialisation rapide, un pays fondamentalement agricole. 

Elle possède des ressources minières limitées, mais est le 2ème producteur mondial de tungstène et  3ème producteur mondial d’étain. Exploitant quelques mines de pierres précieuses (saphir, rubis), la Thaïlande développe surtout une industrie de la taille qui emploie 1.2 million de personnes.

Les principaux produits cultivés sont le riz, le tapioca, le maïs, les germes de soya, le caoutchouc, la canne à sucre et la noix de coco pour une proportion du PIB de l’ordre de 11%.

 

Villes principales

 

Bangkok

Capitale et plus grande ville du royaume (8 millions d’habitants, 12 millions avec la banlieue), située en bordure du golf de Thaïlande, dans le delta du Chao Phraya, Bangkok est un des grands carrefours commerciaux du sud-est asiatique. La ville, située dans une région productrice de riz, est aussi le premier centre industriel du pays (agro-alimentaire, textile, ciment, raffinerie pétrolière et constructions mécaniques). 

Elle accueille le siège du Comité économique et social des Nations unies pour l’Asie et le Pacifique. Centre de la culture et de l’enseignement thaï, Bangkok compte plusieurs universités et collèges techniques. On peut y admirer quelques 400 temples somptueusement décorés (les wats) dont le Wat Phra Kaeo (Temple du bouddha d’émeraude) situé à l’intérieur des murs du Grand Palais. Si les premiers visiteurs occidentaux l’avaient surnommé la « Venise Verte » en raison de ses canaux, elle est aujourd’hui connue pour sa pollution et ses embouteillages. 

 

Chiang Mai

Située à environ 720 km au nord de Bangkok et à 130 km de la frontière avec la Birmanie, sur la rivière Ping, la ville est le grand centre économique du nord de la Thaïlande (500 000 habitants) ainsi qu’un terminus ferroviaire. La ville ancienne conserve les vestiges de temples datant du 13ème au 15 ème siècle, dont celui du Wat Phra Dhat Doi Suthep censé abriter les reliques de Bouddha. Outre le tourisme, la ville vit du commerce du teck et de ses productions agricoles et artisanales. 

 

Nakhon Ratchasima

Située au nord-est du pays, à 256 km de Bangkok, sur le fleuve Moun, dans la partie méridionale du plateau de Korat. La ville compte 204 000 habitants. C’est un centre industriel (matériel ferroviaire, agroalimentaire, tissages) et commercial mais également un centre universitaire et l’un des hauts lieux du bouddhisme.

 

Climat

 

On distingue 3 saisons tout au long de l’année : 

La saison chaude, de Mars à Juin, caractérisée par l’absence presque totale de précipitations et de fortes chaleurs (températures jusqu’à 40 degrés en Avril).

La saison pluvieuse, de Juillet à Octobre. 

La saison hivernale (dite « fraîche »), de Novembre à Février ou les températures sont douces. 

© 2017 Franco-thaï Chamber of commerce

    • Facebook
    • Instagram
    • Twitter
    • Linkedin